Les désodorisants, tout comme les bougies (ou l’encens), ne réduisent pas l’odeur, mais la masquent en la recouvrant par une autre odeur de synthèse chimique. Les aérosols diffusent les produits chimiques en fines particules qui peuvent être nocives lorsqu’ inhalées. 

De manière générale, évitez l’utilisation de désodorisants et préférez des solutions saines comme l’aération de votre logement.

Alternatives moins toxiques

Le bicarbonate de soude, ou le zéolite, à mettre dans un récipient pour absorber les odeurs.

MarqueDescription du produit
AttitudePurificateur d’air (à base de charbon activé, absorbe les odeurs- contient des huiles essentielles)
Aura CaciaBrume Aromathérapie (contient des huiles essentielles)
Lee ValleyDésodorisant Volcanique

A faire soi-même

Pour réduire les mauvaises odeurs et apporter de la fraicheur à votre logement, optez pour des solutions naturelles.

Quelques exemples:

  • Placez des pots pourris dans votre maison. Ici, vous trouverez quelques recettes simples pour les confectionner naturellement.
  • Faites sécher des fleurs ou des herbes que vous affectionnez.
  • Aérez votre logement en ouvrant les fenêtres
  • Sortez les ordures régulièrement

Il est préférable d’utiliser des bougies naturelles (fabriquées à partir de cire végétale). Toutefois, leur combustion peut produire des substances toxiques telles que le formaldéhyde. Pensez donc à les utiliser de manière judicieuse, en aérant la pièce après leur diffusion.


Ingrédients à éviter

  • Crésol: irritant et corrosif pour la peau, les yeux et les voies respiratoires et digestives, neurotoxique
  • Éthanol (alcool éthylique): cancérogène possible (confirmé chez l’animal), irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires supérieures, neurotoxique
  • Formaldéhyde: cancérogène, irritant pour les yeux et les voies respiratoires, sensibilisant respiratoire
  • Gaz butane: neurotoxique
  • Naphtalène: cancérogène possible (confirmé chez l’animal), irritant pour la peau et les yeux
  • Parfums synthétiques: allergènes
  • p-Dichlorobenzène: cancérogène possible (confirmé chez l’animal), irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires, neurotoxique, sensibilisant cutané
  • Phénol: irritant et corrosif pour la peau, les yeux et les voies respiratoires et digestives
  • Xylène: irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires, potentiellement toxique pour le développement