La pollution intérieure et extérieure constitue un problème environnemental majeur. Les produits que nous choisissons ont une incidence réelle sur l’air, le sol, la faune et la flore.

Il est dorénavant prouvé scientifiquement que vivre avec un cocktail de substances chimiques présentes dans l’air et la poussière des logements est néfaste pour la santé. Les personnes les plus à risque aux expositions à de faibles niveaux de substances chimiques incluent: le fœtus, les bébés, les enfants, les femmes, les personnes âgées, les travailleurs exerçant une profession à haut risque, les personnes en situation de pauvreté et les personnes souffrant de maladies chroniques telles que les allergies, l’asthme et l’hypersensibilité chimique multiple. L’exposition à des substances chimiques et les symptômes qui en résultent peuvent échapper aux médecins en raison de l’exposition courante à de nombreux produits chimiques. Les personnes peuvent d’ailleurs avoir des réactions différentes aux mêmes substances chimiques.

Nous pouvons tous tirer profit de l’utilisation de produits contenant zéro ou moins de substances chimiques toxiques. Nous avons un contrôle individuel complet sur ce que nous achetons pour notre maison et notre famille: les aliments, les produits de nettoyage, ce sur quoi on s’assoit ou marche, et ce que l’on applique sur nos cheveux et notre peau. Il est judicieux d’opter pour les produits les plus sûrs en ce qui concerne l’environnement intérieur – en particulier nos maisons! Les personnes ayant des hypersensibilités environnementales ou chimiques, des allergies, de l’asthme, des dermatites et des migraines doivent trouver des produits non ou moins toxiques afin de rester en bonne santé.

La qualité de l’air intérieur vous préoccupe-t-elle ?

Nous passons 90% de notre temps à l’intérieur. L’Agence de protection environnementale des États-Unis (EPA) signale que l’air intérieur peut être 10 fois (voire plus) pollué que l’air extérieur. Une exposition de longue durée à des substances chimiques comporte divers risques pour la santé. Certains individus sont plus sensibles aux produits chimiques couramment rencontrés, et une exposition continue peut mener à une invalidité. Parmi ces individus, on compte les personnes qui souffrent d’hypersensibilités environnementales.

Qu’est-ce que « l’hypersensibilité environnementale »?

Plus d’un million de Canadiens ont reçu un diagnostic de sensibilité chimique multiple (SCM), reconnue comme un handicap par la Loi canadienne sur les droits de la personne. Le nombre de cas recensés a augmenté (Statistique Canada, 2015-2016, 2020); plus de 72%-75% des malades sont des femmes et plus de 50% sont des personnes âgées (Statistique Canada, 2016, 2020). Malgré tout, il est probable que beaucoup de Canadiens n’aient jamais entendu parler de cette maladie.

La sensibilité chimique multiple est une maladie chronique qui apparaît après des expositions répétées à des substances couramment utilisées dans nos espaces de vie. Cela peut être des expositions à des produits chimiques contenus dans des produits utilisés dans la vie quotidienne, comme les parfums, les produits d’hygiène personnelle ou les produits de nettoyage, à des matériaux de rénovation ou de construction, à des pesticides, à des colles et même à des contaminants biologiques comme les moisissures.

La sensibilité chimique multiple peut apparaître après une seule exposition majeure ou plusieurs, après une exposition de faible niveau mais prolongée ou répétée, à la maison ou sur le lieu de travail. Elle entraîne une sensibilisation de la personne qui développe alors des symptômes. Soustraire la personne à ces expositions va permettre de faire disparaître les symptômes. Mais si rien n’est fait, des expositions constantes peuvent faire augmenter les symptômes dans tout l’organisme et amener l’individu à avoir des réactions plus fortes à des doses d’exposition plus faibles et à un nombre accru de produits chimiques non apparentés.

Les personnes qui souffrent de sensibilité chimique multiple ont un pourcentage plus élevé d’autres maladies chroniques par rapport à la population générale.

Pour éviter de développer une sensibilité chimique multiple, tout commence par l’utilisation d’alternatives écologiques au quotidien, à tous les niveaux. Afin d’y parvenir, il est important de savoir s’y retrouver dans le labyrinthe des produits sains.

Naturel ≠ Sécuritaire

Ne vous laissez pas berner par de jolis logos ou des slogans. Il n’existe pas de définition légale de mots tels que « naturel », « frais », « vert » ou « botanique ». Lisez attentivement les étiquettes pour identifier tous les ingrédients d’un produit. Les produits biologiques doivent être certifiés. Assurez-vous que les ingrédients sont biologiques.

Lisez les étiquettes

Privilégiez les étiquettes mentionnant les dangers des ingrédients clés, afin d’évaluer les produits. Le premier ingrédient est celui présent en plus grande quantité, et le dernier ingrédient celui en moindre quantité. Tous les ingrédients ne sont pas indiqués. Certains composants nocifs pour la santé peuvent ne pas être répertoriés du tout (par exemple, des sous-produits toxiques de fabrication présents dans des produits de soin personnel). Il existe des produits alternatifs faciles à trouver, mais vous devez lire les étiquettes et rester informé.

Évitez les parabènes, dérivés du pétrole. Ils sont utilisés dans les produits de soin personnel et ont des propriétés perturbant le système endocrinien. Un nom chimique de la famille des parabènes est généralement précédé de préfixes, tels que méthyle, éthyle, butyle ou propyle. Recherchez-les dans la liste des ingrédients.

Perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui imitent ou bloquent les hormones et perturbent les fonctions normales du corps lorsqu’elles sont absorbées. Elles ont été associées à des problèmes développementaux, reproductifs, neurologiques et immunitaires chez l’être humain et la faune. Modifier les niveaux normaux d’hormones, arrêter ou stimuler la production d’hormones, ou changer la façon dont les hormones voyagent dans le corps affecte les fonctions que ces hormones contrôlent. Des perturbateurs endocriniens humains connus sont: la dioxine, les BPC, de DDT, d’autres pesticides et des plastifiants tels que le Bisphénol A et ses alternatives supposément plus « sûres » comme le Bisphénol S (BPS), le Bisphénol B (BPB), le Bisphénol F (BPF), qui sont présentement utilisés dans des produits étiquetés « sans Bisphénol A* ».

*Sources:

S. Eladak, T. Grisin, D. Moison, M.-J. Guerquin, T. N’Tumba-Byn, S. Pozzi-Gaudin, A. Benachi, G. Livera, V. Rouiller-Fabre, R. Habert. (2015). “A new chapter in the bisphenol A story: bisphenol S and bisphenol F are not safe alternatives to this compound”. Fertility and Sterility, 103 (1), pp. 11-21

Min Kyong Moon (2019). “Concern about the Safety of Bisphenol A Substitutes“. Diabetes and Metabolism Journal, 43(1), pp. 46-48

Ullah, A., Pirzada, M., Afsar, T. et al. (2019). “Effect of bisphenol F, an analog of bisphenol A, on the reproductive functions of male rats”. Environment Health and Preventive Medicine, 24(41)

Comment les produits chimiques pénètrent dans le corps

Les trois principales voies d’exposition sont la peau, les poumons et la bouche. Les produits chimiques sont absorbés, distribués et ajoutés au niveau total de substances chimiques toxiques dans notre corps.

Peau – La peau est le plus grand organe du corps et peut absorber les substances chimiques contenues dans les produits de soin personnel et de nettoyage domestique. Les produits chimiques peuvent entrer en contact fréquent avec la peau et certains peuvent causer une irritation par contact.

Poumons – Lorsque nous respirons, les tissus pulmonaires délicats peuvent être exposés à des substances chimiques qui pénètrent dans le sang et y sont distribuées sans passer par le processus de détoxification du foie. Ces substances chimiques peuvent causer des dommages dans tout le corps et peuvent endommager les tissus pulmonaires. L’utilisation d’aérosols est une source de préoccupation, car les particules expulsées sont très petites.

Bouche – Les substances chimiques toxiques qui pénètrent dans la bouche sont absorbées par le tractus gastro-intestinal. Celles-ci incluent les substances chimiques présentes dans les aliments, tels que les pesticides, ou dans les produits que nous mangeons et buvons, ainsi que les produits appliqués sur ou près de notre bouche, tel que le rouge à lèvres.

Les activités fréquentes de la main à la bouche rendent les enfants plus vulnérables à l’ingestion de résidus toxiques sur les planchers, les meubles, les objets, etc.

Conseils pour améliorer la qualité de l’air intérieur

  • Ne permettez jamais de fumer à l’intérieur.
  • Évitez les produits parfumés. Les « fragrances » peuvent contenir des phtalates, qui sont des perturbateurs endocriniens  et peuvent causer de l’obésité, ainsi que des problèmes de reproduction et de développement. Choisissez des produits qui ne contiennent pas de « parfum/perfume » ou de « fragrance » dans la liste des ingrédients.
  • Gardez la maison bien ventilée en laissant les fenêtres ouvertes en été.
  • Installez des purificateurs/échangeurs d’air équipés d’un filtre HEPA pour éliminer les polluants – assurez-vous de nettoyer les filtres régulièrement!
  • Certaines plantes domestiques sont des purificateurs d’air naturels, telles que les plantes araignées, les dracaenas, les philodendrons, le lierre, l’aloe vera et les plantes caoutchouc. Essuyez-les régulièrement avec un chiffon humide pour qu’elles restent efficaces. Assurez-vous qu’il n’y a pas de moisissure sur le terreau. S’il y en a, retirez-le et remplacez-le par du nouveau terreau.
  • Choisissez des matériaux de rénovation et de construction à faible teneur en COV et les moins toxiques possible.

Moisissure

Une question omniprésente

La moitié de tous les bâtiments sont endommagés par l’eau, et le quart de la population possède des gènes qui ne peuvent pas produire d’anticorps contre les mycotoxines libérées par les spores de moisissures. Par ailleurs, la moisissure contribue grandement à la pollution de l’air intérieur. Elle peut se développer dans les murs, à l’arrière des placards et sous les éviers bien avant que vous vous aperceviez de sa présence.

Il existe une centaine de types de moisissure différents, et certaines sont toxiques ou allergènes. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) indique que personne ne devrait accepter de vivre avec une source de moisissure dans son logement. Les moisissures produisent des spores qui flottent dans l’air et se mélangent à la poussière de votre maison. Les spores de moisissures sont souvent toxiques et peuvent entraîner de nombreux problèmes de santé, y compris des maladies respiratoires.

Symptômes d’un problème de moisissure

  • Fatigue
  • Essoufflement, éternuements
  • Tachycardie, palpitations
  • Éruptions cutanées, démangeaisons oculaires, maux de tête, migraines, réactions de type histaminique
  • Problèmes intestinaux (diarrhée, constipation, brûlures d’estomac, douleurs abdominales)
  • Gain/perte de poids
  • Brouillard cérébral, faible concentration, problèmes de formulation et cognitifs
  • Douleurs lancinantes dans la tête et d’autres parties du corps
  • Dysfonctionnement immunitaire (infections récurrentes, maladies chroniques)

La moisissure se développe lorsque le taux d’humidité dépasse 70%. Voici quelques conseils pour détecter et empêcher le développement de moisissures:

  • Contrôlez l’humidité avec un hygromètre (disponible dans votre quincaillerie locale) et mesurez les taux d’humidité de votre maison. Ceux-ci devraient se situer entre 30 et 55%, plus près de 30% en hiver. Rappelez-vous qu’une mesure effectuée au centre de la pièce pourra se révéler inférieure à une mesure prise près d’une fenêtre ou derrière un meuble.
  • Ventilez mieux ou utilisez un déshumidificateur pour vous débarrasser de l’excès d’humidité. Assurez-vous de nettoyer l’appareil régulièrement afin de prévenir le développement de moisissures.
  • Utilisez des peintures anti-moisissures sans toxines qui empêchent l’apparition de moisissures.
  • Réparez les fuites et corrigez immédiatement les infiltrations d’eau.
  • Assurez-vous que votre maison est bien drainée, que les gouttières, les tuyaux de descente des eaux pluviales et la pente du terrain permettent d’évacuer l’eau correctement, à bonne distance de la maison.
  • Si vous soupçonnez un sérieux problème de moisissure, faites appel à un professionnel immédiatement.

Autres toxines

  • Le radon est un problème grave dans les maisons partout au pays. Vous pouvez acheter une trousse comportant un test qui détermine la présence de radon dans votre maison. Heureusement, ce problème s’avère facile à corriger et à éliminer.
  • La peinture à base de plomb. Encore très présente dans de nombreuses maisons anciennes, elle est particulièrement toxique pour les enfants et les femmes enceintes. Si la peinture s’écaille ou que vous souhaitez l’enlever, ne le faites pas seul(e) mais appelez un expert pour le faire. Si vous devez vraiment le faire seul(e), suivez scrupuleusement les directives disponibles ici https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-domicile/peinture-base-plomb.html. Il faudra que votre famille reste en dehors de la maison le temps que la peinture soit enlevée et qu’un nettoyage complet et professionnel de la maison ait été effectué. N’oubliez pas de condamner les conduits d’aération avant de commencer les travaux et de ne les ouvrir qu’après un nettoyage en profondeur. S’il y a une fuite dans votre plafond et que vous suspectez qu’il pourrait y avoir du plomb dans la peinture, considérez cela comme un danger et prenez des précautions.
  • L’amiante est une fibre naturelle présente dans une grande variété de produits domestiques. On peut la trouver dans l’isolation des vieilles maisons ou dans les isolants de vermiculite des greniers et des toits. Ne déplacez jamais de l’amiante ou de l’isolant de vermiculite et n’essayez pas de les retirer vous-même. Faites appel à un professionnel immédiatement. Quant à savoir s’il est sécuritaire ou non de laisser des produits de l’amiante là où ils sont dans les maisons, les professionnels ne sont pas d’accord.
  • Le monoxyde de carbone est un poison, mais il est possible d’éviter les expositions en ventilant régulièrement et en entretenant correctement les appareils à combustion. En plus des détecteurs de fumée, vous devriez installer des détecteurs de monoxyde de carbone et vous assurer de changer les piles régulièrement. Si vous possédez un garage attenant à la maison, il est plus sécuritaire de ne pas y stationner votre automobile ou d’y entreposer des produits chimiques incluant les pesticides, puisque les émanations de gaz et/ou de produits chimiques peuvent entrer dans la maison.

Stratégies de détoxification

Réduire les apports toxiquesRestez au courant des substances et produits présents dans vos aliments, boissons, produits de nettoyage et de soins personnels, literie et vêtements, meubles, et à peu près tout ce à quoi vous vous exposez.
Soutenez les voies de détoxification naturelles de votre corpsMangez des légumes crucifères, des aliments riches en soufre (comme les oignons et l’ail), les aliments riches en sélénium (comme les noix du Brésil) et des fibres. Utilisez un sauna infrarouge pour évacuer les toxines, car la sueur contient beaucoup de substances chimiques et de métaux lourds. Le jeûne intermittent quotidien donne à votre corps la chance d’éliminer les vieilles cellules, de construire de nouvelles protéines, de brûler les graisses et de mieux réguler votre système immunitaire. Laissez une fenêtre de 14 à 16 heures chaque jour où vous ne mangez pas, afin de donner à votre corps la possibilité de se détoxifier.

Polluants majeurs dans la maison

Alternatives saines

Planchers et armoires

  • Les planchers à surface dure (tuiles, bois franc) sont à privilégier. Évitez les tapis car ils retiennent poussière et moisissure. Plusieurs scellants à base d’eau ainsi que des huiles sont offerts sur le marché pour les planchers de bois franc.
  • Pour les armoires, évitez les panneaux d’aggloméré qui contiennent de la colle à base d’urée-formaldéhyde. Choisissez des matériaux sains.

Murs

  • Évitez le vinyle et le papier peint enduit de vinyle.
  • Retirez les vieux papiers peints et utilisez des peintures dans composés organiques volatils (COV).

Fenêtres

  • Optez pour un habillage facilement lavable. Les rideaux de coton peuvent être nettoyés fréquemment et les stores de métal produisent peu d’émissions et offre une protection contre les ondes électromagnétiques.
  • Évitez le vinyle et tout tissu requérant un nettoyage à sec.
  • Vérifiez s’il y a la présence de condensation ou de moisissure à vos fenêtres.
  • Augmenter la ventilation peut réduire le problème de condensation, mais la moisissure doit être éliminée à la source.

Ameublement

  • Aujourd’hui, la plupart des meubles sont fabriqués, du moins en partie, à partir de panneaux de particules, de panneaux de fibres de bois de moyenne densité (MDF) ou encore de produits de bois reconstitués qui contiennent d’importantes de colles à base d’urée-formaldéhyde.
  • Tenez-en compte lorsque vous vous procurez de l’ameublement et recherchez des pièces faites de bois véritable, ou pensez à d’autres alternatives saines, telles que l’ameublement usagé.
  • Pour cirer les meubles, qu’il s’agisse d’armoires de cuisine ou du plus bel acajou, mélangez 1/3 de tasse de jus de citron à 2/3 de tasse d’huile d’olive. Laissez agir toute la nuit puis polissez le lendemain.

Placards

  • Ne surchargez pas vos placards, car cela rend difficile la circulation de l’air. Un espace sans circulation d’air favorise le développement de moisissure et de mildiou. Ceci est particulièrement vrai pour les placards situés sur un mur extérieur où la température plus froide risque de causer de la condensation.
  • Les boules à mites, désodorisants et autres « protecteurs » chimiques pour les vêtements n’ont pas leur place dans vos placards. Des vêtements propres et bien aérés ne nécessitent pas de désodorisant et sont beaucoup moins attirants pour les mites.

Lit

  • Les matelas réguliers sont constitués de mousse, d’autres matériaux synthétiques et/ou de produits ignifuges.
  • Plusieurs personnes choisissent maintenant d’acheter des matelas faits de coton biologique ou de latex naturel, ou des futons de coton biologique. Des literies de coton biologique, de soie ou de laine sont maintenant disponibles afin de remplacer les tissus synthétiques.

Méthodes de lessive

  • Les détergents réguliers pour la lessive contiennent des produits chimiques toxiques qui se retrouvent finalement dans l’eau.
  • On retrouve des marques de détergents à lessive non toxiques dans les magasins d’aliments naturels.
  • En cas d’allergie à la poussière, la température de l’eau lors de la lessive doit se situer entre 140 et 160 degrés Fahrenheit afin d’éliminer toutes les mites et leurs particules. Évitez les produits assouplissants pour les vêtements. Ajoutez plutôt du vinaigre au cycle de rinçage afin d’éliminer les résidus de savon et d’adoucir les tissus. Afin de réduire l’électricité statique, utilisez une balle de papier aluminium (côté brillant à l’extérieur) dans la sécheuse. Ne pas faire sécher les vêtements plus longtemps que nécessaire.

Salle de bain

  • Des filtres de charbon anti-chlore sont disponibles pour les douches.
  • Gardez la salle de bain bien aérée et évitez les excès d’humidité.
  • Assurez-vous que votre bain et votre douche sont correctement calfeutrés. Renouvelez le calfeutrage défraîchi autour du bain et de la douche.
  • La plupart des produits de soin personnel (shampoings, déodorants, savons, produits pour les cheveux, parfums, cosmétiques) contiennent des produits chimiques nuisibles pour la santé. Des produits de soin personnel plus naturels sont disponibles dans les magasins d’aliments naturels. Vous pouvez aussi retrouver des alternatives aux produits cosmétiques traditionnels sur le site www.safecosmetics.org.

Ventilation

  • Gardez la maison bien aérée en ouvrant les portes et les fenêtres en été ou encore en utilisant un système de ventilation mécanique si vous vivez dans un maison très étanche.
  • Ne permettez pas que l’on fume dans votre maison.
  • Utilisez des ventilateurs et des hottes de cuisinière qui rejettent l’air à l’extérieur.

Ordinateurs

  • Si vous achetez un nouvel ordinateur, choisissez une compagnie qui a cessé d’utiliser des produits ignifuges, les PBDE étant hautement toxiques et s’imprégnant dans la poussière de votre maison ou de votre bureau.
  • Les cartouches d’encre et les contenants d’encre en poudre émettent des gaz chimiques. Assurez-vous de garder votre bureau bien aéré.

Entretien général

  • Il est important d’épousseter et de passer l’aspirateur partout fréquemment. Époussetez avec un linge légèrement humide, ce qui empêchera la poussière de se soulever, vous évitant ainsi de la respirer. Rincez le linge à épousseter fréquemment sous le robinet afin d’éviter de répandre les produits chimiques nuisibles se trouvant dans la poussière.
  • Pour nettoyer la maison, utilisez le bicarbonate de soude, le vinaigre, ou l’un des nombreux nettoyants non-toxiques maintenant disponibles sur le marché.

SOLUTIONS SAINES ET ÉCOLOGIQUES: NETTOYAGE

 Conseils de prévention:

  • Gardez votre maison propre, en particulier la cuisine et la salle de bains
  • Videz les poubelles tous les jours
  • Conservez la nourriture dans des contenants avec des couvercles adaptés
  • Ne laissez pas de fruits trop mûrs sur le comptoir
  • Réparez les fuites pour éviter les moisissures
  • Bouchez les trous et les fissures pour empêcher les insectes d’entrer
  • Retirez tout bois de chauffage et branchse d’arbres en contact avec la maison

Ingrédients sûrs et respectueux de l’environnement:

  • Bicarbonate de soude: nettoyant global, détache, désodorise, débouche les tuyaux
  • Cristaux de soude (carbonate de sodium): nettoyant global, détache, dégraisse efficacement
  • Vinaigre: Dégraisse, désinfecte, tue les moisissures et le mildiou, et adoucit les tissus
  • Citron: Dégraisse et détache
  • Sel: Nettoie et désinfecte
  • Fécule de maïs: Désodorise, enlève les taches de graisse et raidit les tissus
Nettoyant tout-usageRECETTE #1
1 2/3 tasses de bicarbonate de soude ½ tasse de savon de Castille liquide ½ tasse d’eau du robinet 2 cuillères à café de vinaigre (à ajouter en dernier) Mélanger tous les ingrédients (en ajoutant le vinaigre en dernier) dans un vaporisateur. Vaporiser sur la surface à nettoyer et essuyer avec une éponge ou un chiffon.
RECETTE #2
6 tasses d’eau (1.5 L) ¼ tasse de savon de Castille liquide Mélanger les ingrédients dans un grand saladier. Remuer et verser dans un ou plusieurs flacon(s) pulvérisateur(s) étiquetés. (Cette recette permettant de faire une grande quantité de nettoyant, il est possible d’en avoir plusieurs bouteilles dans divers endroits, comme la cuisine, la salle de bains, etc.)
RECETTE #3
2 cuillères à café de bicarbonate de soude 1 cuillère à café de savon de Castille liquide environ 1 ½ tasses d’eau (ou d’eau distillée) Verser tous les ingrédients dans un vaporisateur, secouer afin qu’ils se mélangent bien.
Miroirs, verre, poussière, comptoirs, éviers, lavabos, baignoires, tuiles, intérieur de voiture, entretien généralVaporiser de l’eau sur la surface à nettoyer et essuyer avec un chiffon en microfibres. Si la surface est très sale, ajouter quelques gouttes de savon liquide biodégradable sans parfum dans le vaporisateur, secouer et vaporiser sur la surface avant d’essuyer avec un chiffon en microfibres.
Cuvette de toiletteSaupoudrer de bicarbonate de soude. Verser un peu de vinaigre. Brosser et tirer la chasse d’eau.
Dégraissant2 doses de bicarbonate de soude, 2 doses de vinaigre. Appliquer/frotter sur la surface, laisser poser 10 minutes. Rincer. Efficace aussi sur les hottes et les filtres de hottes.
SolsLaver avec un mélange d’eau chaude et de vinaigre. Si le sol est vraiment sale, ajouter 2 cuillères à thé de détergent liquide biodégradable. Laver le sol avec ce mélange et rincer. Ne pas utiliser sur des surfaces en marbre ou toute autre surface ne supportant pas le vinaigre.
Coulis de carrelage, moisissure et mildiouVaporiser la surface avec un mélange à parts égales de vinaigre et de peroxyde d’hydrogène. Laisser reposer 10 minutes, puis rincer avec une brosse. OU mélanger deux doses de bicarbonate de soude à 1 dose de vinaigre. Brosser doucement avec une brosse à dents. Pour les rideaux de douche, appliquer du vinaigre non dilué sur une éponge et nettoyez les traces de mildiou. Les rideaux de douche en chanvre résistent naturellement à la moisissure et sont lavables en machine.
TuyauxPour désodoriser, verser du bicarbonate de soude dans le tuyau et rincer. Pour déboucher, verser une tasse de bicarbonate de soude dans le tuyau. Ajouter une ½ tasse de vinaigre. Laisser poser 1 heure puis rincer avec de l’eau chaude.
DésinfectantRemplir une bouteille à parts égales de peroxyde d’hydrogène et de vinaigre. Vaporiser la surface et essuyer.
DésodorisantTapis, moquettes et chaussures: Saupoudrer de bicarbonate de soude. Laisser poser une nuit puis aspirer le surplus avec l’aspirateur. Placards et réfrigérateur: Placer une boite de bicarbonate de soude ouverte. La remplacer tous les 3 mois. Litières pour chats, poubelles à couches: Saupoudrer de bicarbonate de soude avant de mettre le sable à litière ou les couches souillées.
Assainisseur d’airUn intérieur frais et sain sans l’aide de produit chimique est tout ce dont on a besoin. Si vous souhaitez avoir un parfum malgré tout: Faites bouillir de l’eau dans une casserole et ajouter un bâton de cannelle, quelques clous de girofle ou des herbes aromatiques. Laissez mijoter 15 minutes. Videz les poubelles régulièrement; mettez du bicarbonate de soude dans le bac à poubelle, ouvrez les fenêtres pour avoir de l’air frais. Restez loin des assainisseurs d’air (prises, comptoirs, bougies ou vaporisateurs)

SOLUTIONS SAINES ET ÉCOLOGIQUES: LESSIVE

PrélavageUtiliser une pâte faite avec du bicarbonate de soude et de l’eau ou nettoyer les taches avec du liquide vaisselle biodégradable sans parfum. Des produits de prélavage écologiques, biodégradables et sans parfums sont également disponibles sur le marché.
DétergentUtiliser des lessives non-toxiques, sans phosphates et sans parfums. Pour blanchir et désodoriser les vêtements, ajouter 1 tasse de bicarbonate de soude à la lessive.
AdoucissantÉviter d’utiliser les adoucissants parfumés, ils laissent des résidus sur les vêtements et polluent l’air extérieur rejetés par la sécheuse. Ajouter 1 tasse de vinaigre ou de bicarbonate de soude par brassée afin de désodoriser et d’éliminer les résidus de lessive. Les adoucissants sans parfum, disponibles dans les magasins naturels, sont une option saine.
Eau de JavelL’eau de Javel produit des gaz qui sont dangereux pour la santé et l’environnement. Il vaut mieux utiliser des produits écologiques et sans danger pour la santé, disponibles dans les magasins naturels.
AntistatiqueNe pas trop sécher les vêtements. Les balles de séchage qui éliminent l’électricité statique sont des alternatives sûres et réutilisables.
Nettoyage à secDe nombreux vêtements dont l’étiquette indique « Nettoyage à sec uniquement » peuvent être lavés à la main à l’eau froide, séchés à plat et repassés.

SOLUTIONS SAINES ET ÉCOLOGIQUES: INSECTES ET POUX

FourmisLes fourmis détestent l’odeur des agrumes. Conservez les peaux d’orange, de citron et de pamplemousse et déposez-les dans les endroits par lesquels elles entrent. Les fourmis n’aiment pas non plus la cannelle. Vous pouvez donc placer des bâtons de cannelle près des portes, sur les rebords des fenêtres, près des pots de fleurs et des fissures afin de les décourager d’entrer.
PucesMélangez 1-2 tasses de levure nutritionnelle à la nourriture de votre chat/chien. Lavez/aspirez régulièrement le panier/couverture de votre animal et videz le sac de l’aspirateur après chaque nettoyage.
PouxDans une pièce bien éclairée, couvrir les cheveux d’huile de coco ou d’huile d’olive. Placer une serviette blanche sur les épaules. Passer un peigne à poux (disponible en pharmacie) sur les cheveux en s’assurant de rester au-dessus de la serviette. Tremper le peigne dans un bol d’eau chaude savonneuse après chaque passage sur les cheveux afin d’éliminer les lentes et les poux. Une fois l’opération terminée, secouer la serviette à l’extérieur. Bien laver les cheveux. Répéter l’opération quotidiennement jusqu’à la disparition complète des poux et des lentes.

RESSOURCES

Marques moins toxiques recommandées

  • Attitude
  • Benefect
  • ECHOCLEAN
  • Ecomax
  • Ecover
  • Granny’s
  • Moss Creek Wool Works
  • Nature Clean
  • Nellie’s
  • Simply Clean
  • Seventh Generation
  • The Unscented Company

Livres

Un empoisonnement universel  (Comment les produits chimiques ont envahi la planète), Fabrice Nicolino, 2014

Tout ce qu’on nous fait avaler (Le guide pour mieux consommer), Céline Hess Halpern, 2016

Zéro plastique, Zéro toxique, Aline Gubri, 2017

Zéro toxique: Ménage vert, Marc Geet Ethier, 2008

Zéro toxique: Petit manuel de survie, Marc Geet Ethier, 2008

Zéro toxique: Pourquoi et comment se protéger, Marc Geet Ethier, 2005

Sites Internet

Magasin écologique – https://shop.sustainecostore.com/

Les arguments en faveur de la création de soins de santé sans fragrances au Québec

https://aseq-ehaq.ca/ressources/fragrances/

Inscrivez-vous pour recevoir notre infolettre – https://aseq-ehaq.ca/nouvelles/infolettre/

Vous voulez des nouvelles à jour sur la santé environnementale? Rejoignez-nous sur Facebook – https://www.facebook.com/aseqehaq1

Construire des maisons écologiques saines – www.ecohabitation.com

Produits écologiques – http://cooplamaisonverte.com

Campagne pour des cosmétiques sans danger – www.safecosmetics.org